Ésotérisme : les différences avec l’occultisme

Magie, occulte, étrange ou satanisme, c’est ce dont la plupart des gens comprennent en ce qui concerne l’ésotérisme.  En essayant de creuser et de comprendre jusqu’à son origine, il prend un tout autre sens qui s’éloigne de ceux cités précédemment. Mais de quoi s’agit-il exactement ?  

Esotérisme et occultisme : définition

Par opposition à l’exotérisme qui désigne une connaissance accessible à tout le monde, l’ésotérisme vient de l’intérieur, une connaissance profonde et secrète d’une discipline. Il requiert une introspection et une initiation. En général, c’est un enseignement réservé à des initiés. La transmission de la connaissance se fait de maître à disciple en respectant un ordre précis : rituels, règlements, organisation et méthodes. C’est une discipline dont le contenu est transmis de génération en génération à un nombre restreint de personnes. L’occultisme rejoint cette définition dans la mesure où il relève du mystère et de la métaphysique. En effet, l’occultisme est basé sur la croyance de l’existence des pouvoirs paranormaux. L’occultisme est l’ensemble des pratiques des sciences occultes.

Différences entre ésotérisme et occultisme

Même si ésotérisme présente un sens voisin de l’occultisme, il convient de préciser quelques distinctions entre ces deux termes. Leur but comme leur méthode ne se rejoignent guère. En effet, l’ésotérisme, contrairement à l’occultisme, va au-delà du psychique, il s’intéresse surtout à la spiritualité. Leur but n’étant pas la même, l’occultisme convoite des fins personnels et pratiques tandis que l’ésotérisme vise une fin idéale. Il s’attache à la compréhension des lois cosmiques, à la quête spirituelle alors que l’occultisme ne pense qu’à percer et maîtriser par la suite les mystères et les forces secrètes. L’ésotérisme s’appuie à la philosophie et à la psychologie, à l’inverse de l’occultisme, qui lui, repose sur les croyances et la superstition. L’ésotérisme se veut élitiste, comme l’occultisme relève des traditions populaires. L’occultisme est moins encadré que l’ésotérisme, le risque amenant vers la sorcellerie ou le satanisme n’est donc pas à écarter.

Quelques exemples

Comme dans toutes les disciplines, l’ésotérisme et l’occultisme peuvent se présenter sous plusieurs courants et plusieurs voies. Parmi les courants ésotériques les plus renommés, il convient de citer : l’alchimie qui consiste à la compréhension de la composition des métaux et au pouvoir de la pierre philosophale ; la franc-maçonnerie et l’hermétisme que seuls les initiés connaissent les secrets bien gardés ; et le rose-croix s’intéresse à la compréhension de l’univers et de soi. Par contre, la tarologie, l’astrologie, la voyance, le magnétisme, l’hypnotisme et le chamanisme figurent parmi les courants occultistes célèbres.

Qu’est-ce-que la magie verte ?
Qu’est-ce-que la Haute Magie ?